Stages de récupération de points de permis : Focus sur une magouille vieille de plus de cinq ans

En France, les infractions routières peuvent conduire à un retrait de points de permis. Même s’il est possible de les récupérer, la procédure demeure un peu longue pour certains. De plus, les automobilistes concernés doivent répondre à des critères stricts et attendre un délai préétabli avant de récupérer des points de permis. Cette situation a incité certains centres à recourir à des pratiques frauduleuses. Découvrez une vaste magouille mise à jour à propos des stages de récupération de points.

Trouver le meilleur devis immédiatement

Comparez les prix des garages autour de moi

En quoi consiste la fraude commise ?

Récupération de points de permis : pratiques frauduleuses.

Des margoulins ont profité d’une faille au niveau du dispositif des stages de récupération de points de permis. Ils ont profité du fait qu’il est parfois fastidieux et long de les suivre. Les gens n’ont pas non plus forcément le temps pour assister aux diverses séances prévues pour récupérer les points de permis.

De plus, il n’y a pas de surveillance centrale qui permet de vérifier la réalisation des stages. L’idée de faire des offres alléchantes mais illégales aux automobilistes est ainsi née. Il faut dire que la magouille a attiré pas mal de monde. Des milliers et des milliers de conducteurs ont eu recours à ce système, durant plus de cinq années, pour récupérer 4 points. À titre d’exemple, un établissement se trouvant en Val-de-Marne aurait validé à lui seul 2 900 faux stages pendant trois ans.

Dans le détail, l’offre proposée par les fraudeurs est toute simple. Les automobilistes peuvent récupérer les points de permis sans assister aux séances de stage prévues. Contre ce service, ceux qui acceptent doivent payer une somme de 350 €. Ainsi, l’offre est à peine plus chère que le coût des stages officiels. La différence n’est que de 100 € à 130 €.

À noter que cette affaire a été rendue publique par les syndicats représentant les 3 000 animateurs de ces stages. Les autorités préfectorales ont procédé au retrait de 71 agréments en 2020.

Comment cela se passe ?

Cette arnaque sur la récupération des points, implique la collaboration de nombreuses personnes travaillant dans ce milieu. Pour avoir une idée plus claire de leur façon de faire, voici comment cela se passe :

  • Les margoulins contactent les automobilistes susceptibles d’accepter leurs offres.
  • Les personnes intéressées règlent le montant de 350 € ou celui qui est convenu entre les parties.
  • Ces personnes n’assistent à aucune séance et attendent que les permis soient délivrés.
  • En général, c’est le directeur de centre qui envoie les fausses attestations de stage en préfecture. Les documents présentent les signatures contrefaites de l’expert en sécurité et du psychologue censés assurer les stages.

Comment suivre un stage de récupération de points de permis légal ?

Pour suivre un stage de récupération de points de permis légalement, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être titulaire d’un permis valide ;
  • Ne pas avoir participé à un stage de récupération de points depuis une année et un jour ;
  • Avoir des points à récupérer ;
  • Être en possession de la lettre 48 N pour les permis probatoires.

Trouver le meilleur devis immédiatement

Comparez les prix des garages autour de moi

Une fois les conditions remplies, il faut choisir un stage parmi la liste consultable sur Internet. Une fois que c’est fait, il est nécessaire de remplir le formulaire d’inscription, régler les frais et attendre la convocation.

Point important, le stage de récupération de points dure 14 h étalées sur deux jours. Durant ces séances, les participants sont sensibilisés sur la sécurité routière en général. À la fin du programme, ils peuvent récupérer 4 points de permis.

Pour conclure, l’arnaque mise à jour est arrivée jusqu’aux oreilles des autorités. Les centres corrompus risquent un retrait de leur agrément.