AIV Automobile : Un limiteur de vitesse obligatoire dès juillet 2022

Adaptation intelligente de la vitesse (AIV)

A partir de juillet 2022, l’Union Européenne exige des constructeurs d’équiper les voitures neuves d’un AIV (Adaptation Intelligente de la Vitesse).

Les nouveaux modèles quel que soient leurs marques devront être équipés d’un AIV capable de lire les panneaux de signalisation et de détecter les vitesses maximales autorisées. Une sorte de limiteur de vitesse intelligent.

Ce système repose sur des caméras installées à l’avant de la voiture et communique les données récoltées au dispositif. Les données liées à la vitesse autorisée sont par la suite croisées avec celles de la géolocalisation. En cas de dépassement, l’automobiliste est alerté par un témoin visuel et sonore, puis l’AIV va brider la puissance de propulsion de la voiture. Cette mesure porte également sur les véhicules utilitaires et les poids lourds.

La Commission européenne est à l’initiative de cette décision prise le 17 novembre dernier, deux ans après le vote du Parlement Européen. En imposant cette mesure, l’instance veut réduire la mortalité et se donne les moyens d’atteindre l’objectif « Zéro mortalité ».

La réaction des associations ne s’est par faite attendre. En effet, la fiabilité de l’AIV est d’ores et déjà décriée. Le manque de fiabilité du dispositif est particulièrement redouté ainsi qu’une perte de maitrise du véhicule car les limiteurs actuels se désactivent manuellement par les conducteurs en forçant notamment l’accélération.

Autre aspect contesté, celui des données collectées. Certains redoutent une exploitation des informations par les autorités contre les automobilistes qui contreviennent aux limitations de vitesse.